Tutoriels

Infographie – 15 erreurs à ne pas faire dans WordPress

infographie-15-erreurs-debutant-wordpress

Lorsque l’on débute un blog WordPress, on n’est pas à l’abri de faire quelques erreurs de jeunesse.

Si l’expérience vient avec le temps, cette infographie pourra vous en faire gagner en listant 15 erreurs bêtes que l’on peut commettre lorsque l’on débute un blog.

Pour compléter celle-ci, j’ai pris le temps de revenir sur chacun des points afin de vous donner plus d’éléments sur ces erreurs idiotes.

Après plusieurs années à utiliser des CMS, dont surtout WordPress, je fais encore de nombreuses erreurs. Il n’y a pas si longtemps, j’étais comme vous et je débutais mon expérience sur le web en partant de zéro.

Avec le temps et mes différentes expériences de blogs, j’ai acquis une certaine expérience qui m’empêche de refaire les erreurs du début.

Histoire de vous faire gagner du temps, voici une infographie proposée par Copyblogger qui met en avant 15 erreurs idiotes que l’on peut faire sous WordPress.

Cette infographie est en anglais, mais pour les moins doués d’entre vous pour la langue de Shakespeare, je reviens sur cette liste en bas de l’article en y ajoutant quelques remarques personnelles.

15 WordPress User Errors That Make You Look Silly [Infographic]

 

Les 15 erreurs à éviter

1 – Un temps de chargement anormalement long :

Il n’y a rien de plus agaçant pour un internaute que de voir une page mettre du temps à se charger. Google incorpore d’ailleurs le temps de chargement dans l’algorithme de son moteur de recherches.

C’est pourquoi, héberger votre site WordPess de manière à répondre aux exigences spécifiques de votre page est important. Sans quoi, la performance de votre site sera compromise.

Vous pouvez utiliser le service GT Metrix pour tester votre blog.

2 – L’écran blanc de la mort : 

Pour une raison quelconque, vous pouvez vous retrouver avec un site renvoyant une simple page blanche. Forcément pour votre lecteur cela ne sera pas très intéressant et celui refermera votre blog WordPress aussi vite qu’il ne l’a ouvert.

Dans l’infographie, il nous parle d’un espace supplémentaire dans le fichier wp-config.php, mais cela peut-être du à différentes raisons, d’où l’intérêt d’avoir un service d’aide proposé par votre hébergeur qui pourra vous aider à résoudre ce souci.

Quoi qu’il en soit, il s’agit ici d’un problème technique à laquelle vous devrez rapidement remédier car il n’y a rien de plus ridicule que d’offrir à ses visiteurs une simple page blanche.

Si vous rencontrez ce problème, souvent lié à un plugin, voici comment y remédier rapidement avec ce joli tutoriel.

Si vous devez modifier un fichier, veillez à bien sauvegarder celui-ci avant toute chose. En cas de problème, il vous suffira de le restaurer.

3 – Erreur de connexion à la base de données :

Là encore, ce type d’erreur peut-être liée à différentes choses. Sachez que si cela arrive, quelque soit la personne qui accède à votre site, elle tombera sur un message indiquant un problème de base de données.

Si vous n’avez fait aucune manipulation sur votre site, il y a de grandes chances que cela vienne de votre hébergeur, dans ce cas là, le retour à la normal devrait être rapide. Personnellement, mes blogs hébergés chez 1and1 ont déjà eu ce type de coupure qui n’a duré que quelques minutes.  Toute fois, si cela devait durer plus longtemps, n’hésitez pas à contacter votre hébergeur.

Une autre source de problème de connexion à votre base de données est l’ajout d’un plugin. Si suite à l’installation d’une nouvelle extension vous vous retrouvez avec un beau message d’erreur, désactivez immédiatement ce plugin. Dans de nombreux cas, vous n’aurez plus accès à la console d’administration, supprimez alors le plugin via votre client FTP.

L’erreur peut également être due à la modification de l’un de vos fichiers. Dans ce cas là, comme mentionné plus haut, restaurez la sauvegarde de ce fichier que vous avez faite avant de le modifier.

4 – Le slogan “Un blog utilisant WordPress”

Par défaut, lorsque vous installez WordPress, votre blog aura le slogan “Un blog utilisant WordPress”. Ce slogan est important pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, votre slogan, tout comme celui d’une publicité pour une marque, sera lié à l’image de votre blog, à l’identité de celui-ci. Ce slogan peut apparaître à plusieurs niveaux en fonction de votre thème, comme par exemple l’en-tête. Du coup si vous ne le changez pas, vous vous retrouverez avec le même slogan que beaucoup d’autres blogs. Si vous ne me croyez pas, faites une recherche google avec les mots “Un blog utilisant WordPress”.

Le slogan est important également pour le référencement. Il est donc souhaitable de bien choisir son slogan en fonction du thème de son blog et d’y faire apparaître des mots-clé.

Le slogan peut-être modifié n’importe quand dans Réglages > Général.

5 – Votre site n’est pas référencé car vous l’avez paramétré en mode privé

Si vous utilisez WordPress comme CMS, vous avez peut être décidé de vous lancer dans l’aventure blog après avoir créé votre propre site internet.

Vous pensez peut être que c’est une bonne idée que d’utiliser les options avantageuses de WordPress pour rendre votre site privé, ce qui vous isolera des moteurs de recherches. Vous avez tort.

En choisissant cette option, la non indexation  concernera toutes les pages et pas seulement vos articles sur le blog. Vous vous sentirez idiot lorsque vous vous apercevrez que votre nombre de visiteurs dégringolera à zéro.

6 – Utiliser une ancienne version de WordPress

WordPress évolue régulièrement. Des développeurs cherchent en permanence à augmenter les performances et la sécurité ainsi qu’à optimiser l’utilisation de WP. Des mises à jour apportent régulièrement des améliorations qui rendent les anciennes versions obsolètes.

Votre blog doit donc appliquer ces mises à jours en grande partie pour des raisons de sécurité. 

7 – Garder des plugins désactivés

L’une des manières les plus utilisées pour infiltrer un site WordPress s’effectue par le biais des plugins.

C’est pourquoi, il faut leur accorder une importance particulière. Comme pour le point précédent, vos plugins WordPress doivent être mis à jour régulièrement.

Dans le cas où vous ne souhaitez plus utiliser l’un d’entre eux, supprimez le. Un plugin désactivé peut présenter une porte d’entrée pour une personne mal intentionnée.

8 – Avoir une section wp-admin désordonnée

Votre interface administrateur “wp-admin” doit être épurée, soignée et mis à jour. Il s’agit tout de même du “centre de contrôle” de votre blog.

Les mauvais élèves auront leur section d’administration utilisant d’anciennes versions et possédant bien trop de plugins inutiles. Il sera alors difficile de s’y retrouver.

Voir les points 6 et 7.

9 – Rédiger des « pavés » sur des pages entières.

La création d’un blog nécessite de se familiariser avec certaines règles et usages spécifiques notamment en termes de présentation.

Favoriser les encarts et l’option « en savoir plus » ou « lire l’article ». Certains thèmes utilisent également les “extraits”.

Ces options vous permettront de ne pas afficher les articles dans leur totalité sur la page d’accueil et éviteront de donner une sensation de surcharge.

Certains blogs prennent cependant le parti d’afficher l’article complet. Si vous faites ce choix, veillez à réduire le nombre d’articles par pages.

10 – Votre sidebar apparaît sous votre contenu

La configuration de votre sidebar est assez simple avec la possibilité d’intégrer des widgets.

Mais il est aussi très simple de faire des erreurs, notamment avec certaines erreurs de type <DIV> ou </DIV> en trop peuvant conduire à une mise en page totalement décousue.

11 – Votre page d’accueil sans dessus dessous

L’activation ou le changement de plugins peut avoir des conséquences indésirables.

Elles peuvent se manifester de façon visible sur votre blog et lui donnez ainsi une mauvaise image.

Veillez à toujours vérifier votre page d’accueil et autres après avoir activé un plugin pour éviter ce type de désagrément.

12 – La mention /wordpress dans votre sous section

Si vous créer un blog wordpress pour augmenter le trafic sur votre autre site web (non WordPress), installez le dans une sous section telle que “monsite.com/blog” et non “monsite.com/wordpress”.

C’est personnellement une erreur que j’ai fait sur un de mes blogs. Malheureusement modifier cela par la suite ne sera pas sans répercussion sur votre blog, mais cela est possible.

13 – Index.php dans votre adresse URL

Assurez vous que la mention « index.php » n’apparait pas dans votre URL. C’est totalement inutile

14 – Sauvegarde apparente

Sauvegarder votre blog WordPress régulièrement est important, certains plugins pouvant vous aider à le faire.

Si vous en utilisez un, il est très important que les sauvegardes de vos fichiers et de votre base de données ne se fassent pas à la racine de votre site, celles ci seront visibles par tous… notamment par les hackers.

Le plus souhaitable est de stocker vos sauvegardes autre part que sur votre serveur.

15 – Les informations liées au serveur visibles sur votre site

Pour en revenir aux hackers, assurez-vous que vous ne leur mâcher pas le travail en fournissant des informations PHP ou des informations sur la version de WordPress que vous utiliser.

Pour cela, vérifier les liens « monsite.com/phpinfo.php » ou « monsite.com/readme.htlm ».

En complément de cet article, vous pouvez également lire l’article sur les 10 choses qui feront fuir vos visiteurs. Ces derniers sont exigeants, si votre blog n’est pas réactif ou présente des problèmes de présentations, ils n’hésiteront pas à aller chercher les informations ailleurs. Pas sûr alors que vous les reverrez d’aussitôt.

Source

Infographie – 15 erreurs à ne pas faire dans WordPress
1 (20%) 3 votes

encart-ET

1 Commentaire

  1. Merci pour toutes ces informations très précieuses.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.