Tu souhaites vivre de ta passion ? Probablement que ton job n’est qu’alimentaire et qu’il ne te motive pas au quotidien… Tu te sens obligé de te lever chaque matin, uniquement pour nourrir ta famille… mais tu n’y trouves aucun plaisir ! Tu as probablement moins de temps pour toi, tes proches ou faire du sport. 75% de ton temps est pris par ton travail… Tu en as marre et cherches donc un moyen de pouvoir vivre de ta passion différemment. Comme je te comprends ! Cela faisait plus de 5 ans (ce qui n’est pas beaucoup) que me lever le matin était un supplice. Peu importe l’heure à laquelle je me couchais, le matin, en écoutant mon réveil, je me sentais fatigué. J’ai pris du poids parce que je n’avais plus le temps de faire du sport… Heureusement, j’en ai fini avec ça ! Je vais te dire comment j’ai fait pour vivre de ma passion et comment toi aussi, tu vas pouvoir le faire. 

Pourquoi vouloir vivre de sa passion?

La première question à se poser quand on veut vivre de sa passion, c’est pourquoi ? Pourquoi veux-tu quitter la sécurité d’un emploi salarié alors que tu as peut-être déjà une famille et de grosses responsabilités ? Ton pourquoi doit être fort pour maintenir le cap. Ton pourquoi, c’est l’essence que tu vas mettre chaque jour en toi pour continuer d’avancer. Sans ça, tu vas vite lâcher prise et tu ne vivras pas de ta passion. La première chose à savoir quand on veut vivre de cette passion, c’est qu’il faut être déterminé et persévérant. Si tu es d’une nature à lâcher vite prise, il y a peu de chance que tu réussisses !

Un pourquoi fort, ça serait de vouloir passer plus de temps avec ses proches, d’avoir plus de temps libre, de ralentir le travail suite à des problèmes de santé, de pouvoir s’occuper de son enfant handicapé… Tu dois aller chercher au plus profond de toi, là où les choses vont te donner envie de te dépasser chaque jour, car vivre de ta passion ne sera pas facile ; mais avec beaucoup de travail et d’abnégation, ça sera possible ! Moi, par exemple, mon moteur était de voir ma mère galérer, être endettée et manquer d’argent constamment. Sans faire pleurer dans les chaumières, dans ma famille, on ne roulait pas sur l’or… Je me suis dit que le jour où j’aurais un enfant, il ne manquerait de rien ! Un autre moteur, c’est que j’aime la liberté : je n’aime pas qu’on me dise quoi faire ! Une autre chose qui me motive au quotidien, c’est qu’on doute de moi : plus on doute de moi, plus j’ai envie de réussir, de prouver à la personne qu’elle se trompe et ça me donne beaucoup de force.

Hier, j’ai regardé le reportage de Griezmann sur Netflix. Voici ce que j’en ai retenu… Depuis tout petit, il rêvait d’être footballeur. Avec son père, il a fait des essais dans toutes les villes de France et à chaque fois, c’était la même chose : « vous êtes trop petit », « vous n’êtes pas assez physique »… Ses parents n’y croyaient plus trop, mais son père n’a quand même rien lâché et ils ont fini par trouver un essai en Espagne. Là-bas, ils ont su apprécier le talent de Griezmann à sa juste valeur. Il est parti à 14 ans loin de sa famille, ce qui n’est pas facile, et a fait preuve d’une grande détermination. Dans le reportage, il a dit quelque chose qui m’a marqué : il voyait ses parents 3 fois par an et au retour, il pleurait. Ses parents lui ont donc dit : “si tu veux rentrer, rentre à la maison et lâche le foot”. Il a répondu : « Non, je dois y arriver, je dois leur montrer qu’ils se sont tous trompés ! » Son moteur a été le fait qu’on lui dise qu’il n’arriverait pas à le faire ! La suite de l’histoire, tu la connais. 

Tu ne peux pas rester salarié

Maintenant que tu as ton pourquoi, il te faut comprendre une chose : ce n’est pas en restant salarié que tu vas pouvoir vivre de ta passion ! Le CDI enferme dans un confort : une fois en CDI, avec une vie de famille, des obligations, c’est plus compliqué de créer son business. Garde une chose en tête : tu as certes un salaire qui tombe tous les mois, mais contrairement à ce que tu penses, tu n’as pas la sécurité de l’emploi. Ton entreprise peut avoir une baisse d’activité à tout moment, tu peux faire une erreur puis éprouver des difficultés à trouver un autre emploi… Quand tu es maître à bord, quand c’est toi qui crées ton emploi, tu es celui qui contrôle ton avenir ! Vivre de ta passion va te demander de sortir de ta zone de confort qui est installée par la sécurité illusoire du CDI. Je sais pas si comme ce fut mon cas, tu as une boule au ventre le dimanche soir à l’idée d’aller travailler ? Si tu as des collègues que tu n’aimes pas, ton patron est sur ton dos, tu te sens fliqué ou tu as l’impression d’être revenu à l’école, c’est que le CDI n’est pas si confortable que ça !

Trouver sa niche

Entrons dans le vif du sujet ! Après tout, si tu es là, c’est parce que tu souhaites vivre de ta passion. Quasiment chaque passion est monétisable car qui dit passionnés, dit personnes qui sont prêtes à mettre de l’argent pour leur passion. Il faut juste vérifier que ta passion touche un certain nombre de personnes, parce si le nombre de passionnés dans ta niche est trop restreint, tu vas toucher très peu de gens et tu auras du mal à en vivre. A l’inverse, si tu veux vivre d’une passion qui touche beaucoup de monde, attends-toi à avoir pas mal de concurrence. Pour savoir le nombre de passionnés dans ta niche, regarde sur Google. Généralement, ce genre de chiffres ressort. Typiquement, sur une niche comme le football, il y a beaucoup de monde mais, en contrepartie, c’est très concurrentiel. Pour débuter, tu n’as pas besoin d’être expert dans ta niche, il faut juste que tu sois transparent avec ton audience en ne te faisant pas passer pour un expert.

Passion insoupçonnée

Depuis plus de 3 ans, je suis blogueur. J’ai toujours voulu créer une entreprise et j’ai essayé pleins de choses avant de tomber dans le blogging. Finalement, je me suis pris de passion pour ce blogging. Avec du recul, j’ai toujours aimé écrire. J’étais très bon en rédaction d’articles (sans me vanter, mais c’est les notes qui me disaient ça !) et maintenant, c’est un plaisir de rédiger des articles… et non une corvée ! Tu n’es pas obligé d’être passionné par le sujet de ton entreprise, mais tu peux aussi l’être par le support utilisé, la manière de le vendre, de communiquer, etc..

Vivre de sa passion, quel risque ?

Tu dois être préparé : vivre de ta passion va te demander beaucoup de travail et tu ne toucheras plus un salaire fixe chaque mois. Il y a la fois une forme de stress et d’excitation : tu es le créateur de ton emploi ! Quand tu travailles dur, c’est pour toi et tu as la reconnaissance directement, quand tu vois ton chiffre d’affaires augmenter !

Internet, cette révolution !

Comme je le disais, presque chaque passion est monétisable. Tu peux vendre des produits à des passionnés comme toi via un site ecommerce, tu peux aussi apprendre aux autres à maîtriser ta passion via de la formation… Grâce à ça, tu vas pouvoir gagner de l’argent.

3 stratégies pour vivre de sa passion

Blogging

Le blogging est selon moi l’un des meilleurs moyens de vivre de sa passion. Créer un blog coûte à peine une centaine d’euros. Sans rentrer dans les détails, en travaillant ton référencement naturel, tu vas pouvoir positionner ton blog sur Google et recevoir du trafic gratuit et qualifié sur tes articles. Attention, ça prend du temps ! Il faut compter entre 1-2 ans pour avoir des résultats significatifs avec ton blog. Je te conseille de créer un blog qui est en lien avec l’argent, la santé ou les relations. Pour reprendre l’exemple du football, si tu fais un blog sur le football, ça sera très concurrentiel et pas facilement monétisable. Tu vas pouvoir gagner de l’argent avec la publicité et l’affiliation, mais ça va te demander énormément de trafic… alors que si tu faisais un blog sur les conseils en paris sportifs football, tu pourrais plus facilement le monétiser parce qu’il est question d’argent. Tu es coiffeur : tu peux proposer des formations pour aider les coiffeurs à devenir meilleurs. Idem si tu es pâtissier… Un bon moyen de gagner de l’argent avec un blog, sans avoir un trafic énorme, c’est de vendre des formations en ligne. Encore une fois, comme je te l’ai dit, quasiment toutes les passions sont monétisables !

Si  tu souhaites créer un business internet et gagner de l’argent l’affiliation, voici ma formation AFFILIATION POWER: gagne un smic avec le produits des autres,  je t’explique comment je suis passé de 0 à 3000€/mois avec mon blog.

Instagram

Si tu n’es pas à l’aise avec l’écriture, tu vas pouvoir créer un compte Instagram. Il te suffira de poster un post par jour et quelques stories dans la semaine. Après, il faut être actif sur la plateforme. Au départ, ton nombre d’abonnés va augmenter très doucement, mais plus tu vas persévérer et plus tu en auras. Pour savoir si ta niche intéresse des gens sur Instagram, tu vas taper les bons hashtags et regarder le nombre de posts sur ceux-ci. Tu vas également regarder les comptes « concurrents » pour voir combien ils ont d’abonnés. Si tu vois 3-4 comptes avec plus de 10 000 abonnés, tu peux te lancer sans problème. Tu vas pouvoir monétiser ton compte en proposant tes propres produits ou en faisant de l’affiliation, des placements de produits… Cela devient intéressant de monétiser son audience à partir de 10 000 abonnés, parce que dès que tu arrives à ce niveau là, tu peux proposer la fonction swipe up dans tes stories. Cette fonctionnalité permet aux internautes qui regardent ta story de se rendre directement via l’application vers un lien de ton choix. Dans les posts, Instagram ne donne pas la possibilité d’ajouter des liens : la fonction swipe up est donc primordiale pour bien monétiser son compte. En attendant, tu peux mettre un lien dans ta bio et inciter les internautes à s’y rendre puis cliquer sur ton lien ; mais tu l’as compris, c’est moins puissant… En plus, Instagram ne permet d’ajouter qu’un lien : tu peux soit le modifier régulièrement, soit passer par un outil comme linktree pour en ajouter plusieurs, ce que je te recommande.

YouTube

Si tu n’es pas à l’aise en écriture, tu peux être tenté d’utiliser la vidéo. YouTube, c’est un moteur de recherche à part entière : chaque jour, des millions de personnes en France font des recherches sur cette plateforme. Pour voir si ta niche intéresse du monde, tu vas taper ton mot clé principal dans la barre de recherche et là encore, tu vas regarder le nombre de vidéos proposées sur le sujet et surtout les comptes reliés pour voir le nombre d’abonnés qu’ont tes concurrents. Si certains dépassent les 10 000, tu peux te lancer ! Pour monétiser ton audience, tu vas ajouter, dans le premier lien dans la description de la vidéo, un lien vers l’une de tes pages de vente ou vers un site partenaire. Ce qui est bien, c’est que la vidéo, tu vas la faire une seule fois, la publier et par la suite, tous les jours, des personnes vont tomber sur tes vidéos et donc cliquer sur tes liens ; contrairement à Instagram qui demande d’être actif tous les jours sur la plateforme.

Au départ, je te conseille de te concentrer sur une plateforme parmi les 3 présentées, mais par la suite, il faut utiliser les 3 parce que ce sont selon moi les 3 plateformes qui te permettent d’obtenir du trafic qualifié et gratuit.

Comment concilier la création d’un business avec son job de salarié

Tu souhaites vivre de ta passion et c’est très bien ! Ce qu’il faut que tu saches, c’est que ça va mettre du temps pour que tu puisses commencer à gagner de l’argent avec ta passion. Pendant ce laps de temps, ça serait plus judicieux de garder ton job et travailler le soir et le week-end sur ton projet. Au bout d’un moment, si tu n’as rien lâché, le chiffre d’affaires de ton business va dépasser ton salaire et tu pourras alors vivre pleinement de ta passion.

Allez, c’est à toi de jouer !