Si tu es un adepte du blog de Johann, l’idée de créer ton propre blog (si ce n’est pas déjà fait) t’a forcément déjà traversé l’esprit.

Au cour de cet article, je vais aborder un concept complémentaire au blogging qui est celui des sites de niche.

D’ailleurs, si tu te poses au moins l’une de ces questions ci-dessous, le contenu de cet article te sera forcément profitable.

“J’ai envie de lancer mon site/blog mais je ne sais pas si ma niche est viable. J’ai peur de franchir le pas et de partir sur la mauvaise thématique.”

“Le trafic de mon blog stagne et je ne sais pas comment le faire décoller.”

“J’ai bien du trafic sur mon site, mais mon audience n’achète pas mes produits. Bref, j’ai un taux de conversion déplorable et j’ai l’impression de rédiger des articles dans le vent.”

“Je n’arrive pas à drainer du trafic sur mes offres et à générer des revenus en affiliation malgré tous mes efforts.”

Ces questions, on se les ai tous au moins posé une fois dans notre vie… moi le premier. Comme en cette fin d’année 2011 où je cherchais désespérément à ranker sur la requête beaucoup trop concurrentielle: “voyage au vietnam” 

Ou encore cette fois où je me suis aperçu (6 mois trop tard) que personne n’achetait des “canapé chesterfield” sur Amazon… je pouvais donc jeter mon site à la poubelle!

J’ai donc rédigé cet article pour t’éviter ce genre de plantage. Car même si on en rigole toujours après… je peux te garantir que sur le moment c’est moins facile…

Et juste avant d’aller plus loin, je tenais à me présenter. 

Je m’appelle Kevin Bodin du blog https://kevinbodin.com. D’abord blogueur voyageur en 2011 (#vietnam), il aura fallu une update Google pour me lancer enfin sur les sites de niche et l’affiliation début 2014. Deux ans plus tard, je dépasse allègrement barre des 5000€ mensuel. 

De là je commence à partager mon expérience (notamment sur YouTube) pour encourager et aider celles et ceux qui souhaitent prendre leur indépendance financière.

Maintenant que les présentation sont faites, si on commençait par s’intéresser à ce qu’est un site de niche, et quels sont les avantages à en créer un?

Qu’est ce qu’un site de niche?

site de niche

Si vous êtes nouveau dans le marketing d’affiliation ou le référencement, vous vous êtes probablement déjà posé la question :

Qu’est-ce qu’un site de niche (on peut également parler de blog de niche)? 

Ah moins que vous n’en ayez jamais entendu parlé. Ce qui est est aussi fort probable car très peu mis en avant dans le web francophone. Ce qui est tout le contraire outre atlantique où les “Niche Site” suscitent autant d’engouement que le E-commerce (notamment le Dropshipping) en France.

Ce qui est tout à fait compréhensible au vue des avantages de ce business modèle.

Mais avant d’aller plus loin, qu’est ce que concrètement un site de niche? 

Et bien c’est un (petit) site automatisé qui va traiter d’une thématique ou d’un produit bien spécifique. Tu as surement déjà entendu parler des sites (de niche) en affiliation Amazon

Le genre de site mono-produit (sur la tronçonneuse par exemple) qui te liste, via des fiches produits et des avis, un ensemble de modèles (de tronçonneuses). 

Le but ultime étant de te renvoyer sur Amazon pour que tu passes à l’achat.

La parfaite association du SEO bien maîtriser et de l’affiliation marketing.

Bien sûr, il existe des dizaines d’autres thématiques hors qu’Amazon.

Tout ça pour dire que si tu es en quête de revenus vraiment passifs ou que tu souhaites également te lancer dans le blogging, il y a de fortes chances que tu passes à côté d’une énorme opportunité… et ceux pour les raisons suivantes:

Les 5 raisons pour lesquelles tu devrais créer un site de niche

Des Revenus Passifs

On en a parlé juste avant, le gros avantage des sites (blogs) de niche, c’est qu’une fois correctement référencé (en évitant les thématiques concurrentielles) et en première page de Google sur plusieurs requêtes de ta thématique, tu n’auras pratiquement plus rien à faire.

Hormis de l’entretien de temps en temps en créant un lien de temps en temps et en ajoutant un article ponctuellement. Tâches que tu pourras bien sûr sous-traiter avec les revenus hebdomadaires que ton site générera de manières automatiques via l’affiliation. 

Pour te donner un exemple, j’ai un site qui me génère 300 euros par mois depuis plus d’un an sans que j’ai eu besoin de faire quoi que ce soit sur ce site… Il te suffit de 4 sites de niches pour générer un smic de manière quasiment automatique!

Une Concurrence (très) faible

Le but lorsque tu lance dans l’univers des sites de niche, c’est de trouver une idée viable et peu concurrentielle. Pour cela tu peux t’aider de logiciels d’analyse comme Market Samurai ou encore KW Finder (et bien d’autres encore).

Les avantages sont multiples. Tu te références plus facilement et plus rapidement en première page (et généralement dans le Top 3) des résultats Google. Ce qui veut dire également moins de temps passer sur ton référencement et aussi bien d’argent investie dans l’acquisition de départ. Tu gagnes aussi de l’argent plus rapidement et plus durablement car ton site va rester positionné ainsi pendant plusieurs mois voir plusieurs années.

Une certitude de gagner de l’argent

Là où des business comme le dropshipping et l’e-commerce demande des compétences assez poussées, notamment en copyrighting des fiches produits. Un site de niche, à partir du moment où il est bien positionné sur Google rapportera forcément de l’argent. 

En étant au plus pessimiste, à partir du moment où la niche sur laquelle tu te lances réponds aux 5 critères de sélection (je t’en parle plus bas dans l’article), tu t’assures un revenu de minimum 100 euros par mois.

Cependant, la moyenne de revenus est plus à 300 euros mensuels. 

Pareil en terme d’investissement. Pour te lancer compte 200 euros pour la première année. Investissement qui comprends l’hébergement, le nom de domaine et un logiciel d’analyse (recherches mensuelles et analyse de la concurrence).

La possibilité de Cloner

Un autre gros avantage c’est qu’à partir du moment où tu as trouvé une niche rentable (ce qui est à la portée de tout le monde), il va t’être facile de créer un second site encore plus ciblé sur la même thématique. Imaginons que ton site sur les tronçonneuses est bien pris et que tu vendes énormément de tronçonneuses électriques. Pourquoi ne pas créer un deuxième site de niche spécialisé sur les tronçonneuses électriques. 

Une autre manière de dupliquer ton site à laquelle on pense un peu moins est de le faire traduire dans une autre langue. On pense souvent à l’anglais, mais il existe des opportunités en allemand, en italien, en portugais et ainsi de suite. 

L’anonymat

On a tous forcément envie de mettre sa tête sur son blog/site. Que ce soit pour rester anonyme ou simplement car on souhaite dissocier sa vie privée de sa vie professionnelle et ça se comprend. 

Sur ce point de vue, les blogs de niche sont géniaux car ils ne te demandent pas de te mettre en avant. Et si tu veux lui donner une “âme”, il te suffira simplement de créer un avatar du genre “Olivier fan de chiens”, “George le roi de la truelle” ou encore “Jeanne addict au Yoga”.   

Ton but étant avant tout de renvoyer les internautes sur tes liens affiliés ou sur ton formulaire de capture.

Comment créer un site de niche?

Si tu suis le blog de Johann depuis quelques temps, tu sais déjà probablement comment créer un site. Prendre un hébergement, acheter un nom de domaine, installer wordpress, mettre en place son thème et ses plugins, commencer à rédiger son contenu et référencer son site

La différence avec le blogging va se jouer sur la sélection de la niche. La sélection va être beaucoup plus fine et se fait au travers de 5 critères majeurs, critères que tu peux bien sûr appliquer à ta recherche d’idée de ton futur blog.

Critère 1: le nombre de recherches

volume de recherches Google

Combien de personnes s’intéressent à ta thématique mensuellement? 10, 100, 1000, 10000… ?  Pas de recherche, pas de trafic et pas de vente. C’est logique mais très peu de personnes pensent à aller vérifier cette information. 

Pourtant, il existe de nombreux outils gratuits comme Ranxplorer qui te permettent de savoir combien d’internautes recherchent un mot clef spécifiques mensuellement.

Critère 2: le nombre de recherches connexes

Un site/blog ne se fait pas avec une seule page… Il est donc important de connaitres les recherches qui gravitent autour de ton mot clef principal. 

Par exemple, si tu te lances sur les tronçonneuses, il sera intéressant d’analyser combien de personnes recherchent “tronçonneuses électriques”, “tronçonneuses manuelle”, “tronçonneuses thermiques”…

Critère 3: La rentabilité

Faire un site c’est bien beau, mais s’il ne te rapporte pas un copec ça ne sert à rien. Penses à vérifier ces 3 choses:

  • Le produit est-il à la vente sur Internet?
  • Le produit dispose-t-il d’un programme d’affiliation?
  • Le produit s’achète-t-il sur Internet?

C’est tout bête, mais j’ai tellement vu de blogueurs et de “nicheurs” (créateurs de sites de niche) en herbe se lancer “au feeling” et se planter 3 mois plus tard car la thématique ne rapportait pas assez…

Critère 4: La compétition

On ne va pas tourner autour du pot. Si tu n’es pas dans le Top 5 des recherches Google sur ton mot clef, tu n’obtiendras quasiment aucun trafic. Quelques clopinettes tout au plus.

Raison pour laquelle l’analyse de la concurrence (ou de la capacité à “ranker” facilement sur Google) est primordiale.

Pour cela, tu peux t’aider de logiciel comme Market Samurai, KW Finder ou encore Secockpit qui te permettront en un coup d’oeil de savoir si oui ou non ça vaut le coût de se lancer. 

Critère 5: La tendance

google trends

Dernier point important à vérifier… l’évolution des recherches Google sur ton mot clef principal durant les 5 dernières années. Ce qui te donnera une bonne estimation des recherches sur les 5 prochaines années. 

Car si depuis 5 ans l’intérêt pour la niche est en chute libre, il y a de fortes chances que plus personne ne fassent de recherches dans ta thématique à terme. Rebelotte, pas de trafic, pas de vente, donc pas de sous. 

Pour vérifier ce critère, il te suffit de te rendre sur Google Trends. 

En validant ces 5 critères, tu t’assures de générer de revenus en affiliation via ton site de niche (ou ton blog). 

D’ailleur ceux les critères que j’utilise pour développer mon site principal et choisir les articles à rédiger à l’image de celui-ci sur un logiciel de marketing automation.

Alors on me dira: “Kevin, tu radotes…” Oui, probablement! Mais quand je vois des abonnés qui reviennent vers moi en me demandant pourquoi leur site ne prends pas… et que je m’aperçois qu’ils n’ont pas respecté ces 5 critères… je me dis que je n’ai peut-être pas radoter assez ;-).

Lorsqu’on début dans un business quel qu’il soit,  on a souvent tendance à vouloir chercher le dernier tips ou encore le hack que personne ne connaît encore… Avec l’expérience, on s’aperçoit que ce qui prime sur le reste ce sont des bases solides. Pas que les astuces de sioux ne soient pas intéressantes, au contraire. Mais il faut bien se mettre dans la tête qu’elles ne sont là pour être saupoudré sur un business qui tourne déjà. 

Maintenant, si tu as envi d’en savoir beaucoup plus sur les sites de niches. On tout simplement si tu veux appliquer le concept d’une manière concrète à ton blog, sache que j’ai réalisé une série de vidéo où je te montre l’envers du décor.